Isabelle JEAN 

Psychologue Psychothérapeute Psychanalyste - Paris 3

Sous-titre

La Psychothérapie Psychothérapeute Psychanalyste  Psychologue  Paris 

La psychothérapie est une lettre que je vous aide à lire

Si vous venez demander de l’aide à un psychothérapeute qui travaille dans une orientation psychanalytique c’est que vous vous heurtez à des difficultés dans votre vie.

Peut-être souffrez-vous d’inhibition, ou bien d’un manque général d’envie ?

Ou encore connaissez-vous des échecs répétés dans votre vie professionnelle, amicale ou amoureuse ?

Peut-être souffrez-vous d’une blessure secrète dont vous souhaiteriez pouvoir parler et bénéficier d’une écoute dénuée de jugement ?

 

Bien souvent une situation difficile amène à rencontrer un psychothérapeute car elle est vécue comme une impasse et s’accompagne d’un vécu douloureux.

Une psychothérapie permettra de mieux comprendre les causes de vos symptômes (et il arrive qu’ils soient invalidants) et surtout de mieux comprendre pourquoi vous êtes confronté à des situations qui se répètent et qui occasionnent un sentiment d’échec.

La psychothérapie psychanalytique prend en considération la dimension inconsciente d’un symptôme et permet au sujet de  « faire conscience » que ce symptôme émane d’un conflit intérieur qu’il ne parvient plus maîtriser.

Pendant la psychothérapie, outre les difficultés et les événements que l’on rencontre dans le présent, l’on peut évoquer ses rêves nocturnes, ses rêveries, ce que l’on ressent…

On est souvent amené à parler de ses souvenirs d'enfance qui sont toujours présents inconsciemment dans la vie de tous les jours et que l’on retrouve dans l’espace thérapeutique. L'enfance est ce qui nous fonde - même si les événements survenus plus tard sont aussi partie prenante dans votre vie intérieure.

Le patient et le psychothérapeute travaillent alors sur ces modalités affectives qui se rejouent dans le quotidien et également dans la cure.

 

Au décours de la psychothérapie, les interdits que l’on s’est imposé sans en avoir conscience, s’assouplissent – ce qui permet de ne plus vivre de façon réduite et de mieux diriger sa vie.

Certains trouveront dans leur psychothérapie les réponses qu’ils recherchaient, se sentiront soulagés et y mettront un terme.

D’autres,  en revanche, continueront leur quête et auront envie de s’engager dans une analyse – car la psychothérapie analytique est souvent poursuivie par une demande de cure analytique.

 

Le psychothérapeute intervient souvent davantage que lors d’une psychanalyse – cela dans un échange généralement en face-à-face.

Son attitude active et l’interaction avec la personne qui consulte permet l’établissement d'un lien thérapeutique favorable à l’évocation des affects et la mise au jour de ce qui a nécessité la mise en place de stratégies psychologiques pour se protéger.

Les séances ont lieu au moins une fois par semaine.


Je suis particulièrement attentive à l’instauration d’une relation thérapeutique, ce qui me permet d’être sensible aux variations psychologiques et psychiques exprimées par la personne que je reçois.


 Ce qui sera mis en place se fait d’un commun accord

entre le consultant et le psychothérapeute.