Isabelle JEAN 

Psychologue Psychothérapeute Psychanalyste - Paris 3

Sous-titre

L'angoisse


Il est fréquent que les personnes qui viennent demander de l’aide à un psychothérapeute / psychanalyste souffrent d’angoisse,               mal-être peu définissable qui est souvent traduit comme une « boule au ventre » (angoisse, troubles anxieux).

 

L’angoisse peut se manifester aussi sous une forme plus sévère en l’espèce des phobies qui portent sur des situations ou des objets – phobie des grands espace (agoraphobie), phobie des espaces fermés ou étroits (claustrophobie), phobie sociale (peur des autres), ou encore phobie de certains animaux par exemple...

Cette angoisse peut aller jusqu’à de véritables attaques de panique.

 

L’angoisse peut revêtir des formes très invalidantes où le sujet se sent obligé de recourir à de nombreux rites afin de conjurer quelque-chose (obsessions - TOC). Cela peut encore prendre la forme d’une phobie d'impulsion – c’est-à-dire craindre de produire une action, en général agressive, en direction de quelqu’un (y compris soi-même…)


Toutes ces formes d’angoisse sont, du point de vue de la psychanalyse, d’origine inconsciente - mais dans le cas de psycho-traumatismes vécus dans la réalité (et non dans les seuls fantasmes), l'angoisse peut être en lien avec l'événement traumatique.