Isabelle JEAN 

Psychologue Psychothérapeute Psychanalyste - Paris 3

Sous-titre

Qui consulter ? Psychothérapeute Psychanalyste Psychologue Paris 3ème

 

Il est parfois bien complexe de comprendre la spécificité de chaque « psy ».

Voici quelques éléments pour vous permettre de vous repérer :

 

Un psychiatre est un médecin qui a réalisé une spécialisation en psychiatrie.

Il s’occupe essentiellement des maladies mentales et peut délivrer des traitements médicamenteux.

En fonction de son orientation, il peut pratiquer des psychothérapies.

 

Un psychologue est un professionnel formé lors d’un parcours universitaire de cinq années.

A l’issue de ses études, il est détenteur du titre de Psychologue qui est protégé par la loi.

Il existe plusieurs courants de la psychologie (Psychologie « clinique », Psychologie pratiquant les thérapies cognitivo-comportementale (TCC), Neuro-psychologie, Psychologie systémique, etc…)

 

Un psychanalyste est quelqu'un qui a expérimenté une analyse personnelle, souvent durant de longues années, en tant qu'analysant (patient en analyse).

Plusieurs orientations psychanalytiques se référent à des courants théoriques issus de leurs chefs de file : Sigmund Freud, Carl Gustav Jung, Melanie Klein, Jacques Lacan, Sandor Ferenczi, Donald Winnicott, Maria Torok et Nicolas Abraham (problématiques de transmissions psychiques)…

Le psychanalyste peut être médecin, psychologue, philosophe... – ou avoir une toute autre formation. 

Il appartient à une Association de psychanalyse et est reconnu par ses pairs après un long parcours incluant sa propre analyse ainsi qu’une formation théorique et clinique.

 

Un psychothérapeute est un professionnel qui, aux yeux de la loi, peut pratiquer la psychothérapie.

Seuls les psychiatres, les psychologues et les psychanalystes peuvent faire usage de ce titre dont les critères de formation correspondent à la loi (décret du 7 mai 2012).


Certaines personnes s'intitulent "psychopraticiens" - cette appellation ne garantit rien et vise à détourner la législation

Un psychopraticien n'est ni psychologue, ni psychothérapeute - et n'est pas reconnu par une association psychanalytique comme psychanalyste.

 

Pour ma part, je suis psychothérapeute et psychanalyste par ma propre analyse et par mon appartenance à une association psychanalytique où je rencontre régulièrement mes pairs individuellement ou lors de groupes de travail.

 

Je suis également psychologue clinicienne par l’obtention du titre de Psychologue obtenu à l’issue de mes études dans une université privilégiant l’approche psychanalytique (Université Paris 7 – Denis Diderot).

 

Quelle est ma pratique ?

 

Je réalise des psychothérapies psychanalytiques, soit en face-à-face, soit avec un dispositif divan-fauteuil  (le psychothérapeute est alors assis derrière le patient étendu sur un divan).

Les séances ont en général une durée de trois quarts d’heure.

L’échange entre le patient et le psychothérapeute est pour moi essentiel. 

 

Mon rôle est de vous permettre, non seulement de pouvoir vous exprimer aussi librement que possible mais aussi de faire des liens, à partir de mes relances et de mes propositions, entre vos difficultés actuelles et des vécus passés afin que vous puissiez re-contacter des sentiments, des impressions, des sensations… car la dimension affective et émotionnelle est toujours au cœur de nos empêchements


Au-delà même des mots et de la compréhension que vous allez acquérir de vous même, d'autres niveaux de travail sont à l'oeuvre - notamment au plan inconscient et dans la relation que vous allez entretenir avec votre psychothérapeute.

 

Grâce à un environnement où vous bénéficierez d'une écoute singulière, vous parviendrez à relier votre parole (ce que vous dîtes), vos souvenirs, et votre affectivité (ce que vous ressentez).

 

Comment cela se passe t-il ?

 

Beaucoup sont ceux qui ne savent pas quel type de thérapie serait adaptée à ce qu’ils recherchent. C’est pourquoi je vous guide dans vos questionnements en fonction de mon orientation, de ma sensibilité théorique et clinique et en fonction de vos difficultés.

Lors du premier entretien ou dans les séances suivantes nous déciderons de quelle façon nous pourrons travailler au mieux ensemble.


La psychothérapie peut varier dans son rythme et dans sa durée en fonction de votre demande, d’une séance tous les quinze jours à trois séances par semaine.

 

Dans tous les cas, qu’il s’agisse de psychothérapie ou de cure analytique, 

nous conviendrons du dispositif qui sera le plus adapté pour vous.